La LNI s’attaque au cinéma

LNI s'attaque au cinéma 2018

Qu’est-ce qui différencie les trames dramatiques des films de Xavier Dolan de celles des films d’Alfred Hitchcock ?

Mais aussi, comment des codes et esthétiques du 7e art peuvent-ils être transposés dans un cadre théâtral ?

« Je vous jure, ça me fait penser à Francis Ford Coppola qui depuis des années cherche à faire des expériences semblables [qu’]il appelle […] live cinema, c’est exactement ce qu’ils font. […] Offrez-vous ce plaisir parce qu’il y a là vraiment quelque chose d’unique qui se crée et les improvisateurs sont extraordinaires. »

Michel Coulombe, Samedi et rien d’autre, ICI Première, 3 novembre 2018

Un voyage en deux temps dans l’univers cinématographique d’un créateur : d’abord, deux animateurs placent l’oeuvre du cinéaste dans son contexte, la décortiquent, la dissèquent et invitent les comédiens à en expérimenter les paramètres par de brèves improvisations dirigées. Puis, défi ultime : le trio d’interprètes se lance dans une création spontanée de 30 minutes à la manière du créateur préalablement étudié ; au point que vous aurez l’impression de découvrir une œuvre inédite de sa filmographie.

Chaque représentation est une expérience unique, à la fois enrichissante, ludique et spectaculaire !

Chacune des représentations plonge le spectateur au cœur du style, de la manière, des codes qui définissent le travail d’un cinéaste reconnu. Une véritable immersion dans un univers cinématographique : on l’analyse pour en comprendre le fonctionnement, en saisir l’essence, en mariant théorie, histoire et, surtout, épreuves pratiques. Une façon divertissante de rendre accessible des univers artistiques et des processus de création parfois complexes. Non seulement faut-il comprendre ce qui définit une « manière de faire », mais encore faut-il voir comment celle-ci peut être reproduite sur scène, au moyen de l’improvisation théâtrale.

Sur le terrain de jeu de l’improvisation, les grands esprits de l’analyse et de la créativité se rencontrent…

Mise en scène
François-Étienne Paré

Conseillère cinématographique
Helen Faradji

Vidéaste
Geneviève Albert

Scénographie et direction technique
David Poisson

Éclairages improvisés et régie
Maxime Clermont-M.

Costumes
Catherine Gauthier