Focalisation zéro : un projet numérique du Théâtre de la LNI

Deux improvisateur·rice·s qui obéissent à une voix hors champ, celle d’un·e auteur·rice. Au moment de commencer le tournage, elles·ils ne savent rien… pas même le titre.

Chaque univers (chaque narration) est proposé par un·e auteur·rice différent·e.

Focalisation zéro / Bande-annonce

Focalisation zéro :
le point de vue du narrateur omniscient,
qui voit tout et qui sait tout.

« La voix, c’est le début de l’intimité, on habille mieux l’image qu’on s’est fabriquée. »
– Tahar Ben Jelloun

Chaque épisode est fait d’une seule improvisation dirigée par une voix hors champ. Placée sur une ligne du temps prédéterminée, la voix guide les improvisateur·rice·s par ses interventions ponctuelles créant ainsi une sorte de « machine narrative » à laquelle les artistes doivent se soumettre ; le fameux narrateur omniscient qui voit tout, qui sait tout.

17 improvisateur·rice·s se prêteront ainsi à ce jeu créatif au fil de 9 épisodes de 20 minutes.


Les épisodes

  • Épisode 1 - Première rencontre

    Épisode 1 - Première rencontre

    Improvisé par
    Sophie Cadieux et LeLouis Courchesne

    D’après une narration de Rébecca Déraspe

    Disponible en location 48h via Vimeo
     

    Visionner cet épisode

  • Épisode 2 - Le jeune Donald

    Épisode 2 - Le jeune Donald

    Improvisé par
    Marc St-Martin et Ines Talbi

    D’après une narration de Jean-Paul Eid

    Disponible en location 48h via Vimeo
     

    Visionner cet épisode

  • Épisode 3 - Pour le meilleur et pour le pire

    Épisode 3 - Pour le meilleur et pour le pire

    Improvisé par
    Salomé Corbo et Laurent Paquin

    D’après une narration de Christine Lamer

    Disponible en location 48h via Vimeo
     

    Visionner cet épisode

  • Épisode 4 - Mascarade

    Épisode 4 - Mascarade

    Improvisé par
    Frédéric Barbusci et Marie Eve Moreny

    D’après une narration de Chrystine Brouillet

    Disponible en location 48h via Vimeo
     

    Visionner cet épisode

  • Épisode 5 - L'Ancien Testament

    Épisode 5 - L'Ancien Testament

    Improvisé par
    Nicolas Michon et Joëlle Paré-Beaulieu

    D’après une narration de Marc Séguin

    Disponible en location 48h via Vimeo
     

    Visionner cet épisode

  • Épisode 6 - Le combat contre l'Ordinaire

    Épisode 6 - Le combat contre l'Ordinaire

    Improvisé par
    Sophie Caron et Guy Jodoin

    D’après une narration de Guillaume Corbeil

    Disponible jusqu’au lundi 17 mai 18h59
     

    Visionner cet épisode

  • Épisode 7 - Héritage

    Épisode 7 - Héritage

    Improvisé par
    LeLouis Courchesne et Noémie Godin-Vigneau

    D’après une narration de Francis-William Rhéaume

    Disponible jusqu’au jeudi 20 mai 18h59
     

    Visionner cet épisode

  • Épisode 8 - En Résidence

    Épisode 8 - En Résidence

    Improvisé par
    Chantal Baril et Luc Senay

    D’après une narration de Louise Portal

    Disponible jusqu’au lundi 24 mai 18h59

     

    Visionner cet épisode

  • Épisode 9 - Déliter

    Épisode 9 - Déliter

    Improvisé par
    Eve Landry et Mathieu Lepage

    D’après une narration de Jocelyn Sioui

    Disponible jusqu’au jeudi 27 mai 18h59

     

     

    Visionner cet épisode

Photos de plateau – Crédit : Pascale Gauthier-D. © Théâtre de la LNI

Des questions sur la façon de visionner Focalisation zéro? Consultez notre FAQ.

Les auteur·rice·s

  • Chrystine Brouillet

    Chrystine Brouillet

    Talentueuse et prolifique, Chrystine Brouillet a écrit plus d’une cinquantaine de romans en quelque 40 ans. Véritable référence en matière de roman policier, sa série mettant en scène la détective Maud Graham remporte un énorme succès, avec plus de 750 000 exemplaires vendus à ce jour. Le Collectionneur, issu de cette série, fait d’ailleurs l’objet d’une adaptation au cinéma, réalisée par Jean Beaudin et mettant en vedette Maude Guérin et Luc Picard. Un autre roman, Chère voisine, a inspiré le film Notre-Dame-de-Grâce (Good Neighbours), de Jacob Tierney. L’autrice donne également dans les romans jeunesse et partage son amour de la gastronomie par diverses chroniques offertes dans divers médias et à travers son écriture, notamment par son roman gastronomique Chambre 1002 (Éditions Druide). À l’occasion, la romancière se fait nouvelliste et dirige des ouvrages collectifs tels que Treize à table et Ponts. Chrystine Brouillet a reçu le Mérite du français dans la culture et est membre de l’Ordre du Canada ainsi que chevalière de l’Ordre national du Québec.

    Épisode 4 – Mascarade

    Photo de plateau – Crédit : Pascale Gauthier-D. © Théâtre de la LNI
  • Guillaume Corbeil

    Guillaume Corbeil

    L’écriture de Guillaume Corbeil investit différents médiums. Après une maîtrise en création littéraire à l’UQAM qu’il termine en 2007, il publie, en 2008, L’art de la fugue (éditions L’Instant même), un recueil de nouvelles grâce auquel il est finaliste pour le prix du Gouverneur général et récipiendaire du prix Adrienne-Choquette. Outre ses romans et nouvelles (Pleurer comme dans les films, Leméac, Trois princesses, Le Quartanier), l’auteur publie Brassard (Libre Expression), une biographie du célèbre metteur en scène québécois André Brassard. Diplômé en écriture dramatique à l’École nationale de théâtre du Canada en 2011, on le connaît également comme auteur de pièces de théâtre (Cinq visages pour Camille Brunelle, mise en scène de Claude Poissant, Le Théâtre PàP, pour lequel il obtient le prix Michel-Tremblay et le Prix de la critique, Tu iras la chercher, mise en scène de Sophie Cadieux, Espace Go, Unité modèle, mise en scène de Sylvain Bélanger, Centre du Théâtre d’Aujourd’hui). Pour la scène, il signe également des traductions (Psychose 4.48 de Sarah Kane, pour le metteur en scène Florent Siaud, 1984, adaptation théâtrale du roman de George Orwell pour une mise en scène d’Édith Patenaude) et l’adaptation du roman de science-fiction d’Aldous Huxley Le meilleur des mondes (pour mise en scène de Frédéric Blanchette au Théâtre Denise-Pelletier). Au cinéma, Guillaume Corbeil reçoit en 2019 l’Iris du meilleur scénario au Gala Québec Cinéma pour À tous ceux qui ne me lisent pas. On peut également l’entendre à la radio de ICI Première avec sa chronique Dans la tête de… pour l’émission On dira ce qu’on voudra.

    Épisode 6 – Le combat contre l’Ordinaire

    Photo de plateau – Crédit : Pascale Gauthier-D. © Théâtre de la LNI
  • Rébecca Déraspe

    Rébecca Déraspe

    Depuis sa sortie de l’École nationale de théâtre du Canada en 2010, y ayant complété le programme d’écriture dramatique, Rébecca Déraspe se démarque. Autrice d’une quinzaine de pièces, plusieurs d’entre elles lui ont permis de remporter des prix et ont été traduites et jouées à travers le monde. Notons parmi elles Deux ans de votre vie (Prix auteur dramatique BMO Groupe financier, saison 2011-2012), Gamètes (Prix de la critique pour Meilleur texte dramatique à Montréal, saison 2016-2017), Je suis William (Prix de la critique du meilleur spectacle jeune public, remis par l’AQTC, et Prix Louise-Lahaye pour le meilleur texte jeune public porté à la scène, remis par la Fondation du CEAD, saison 2017-2018) ou encore, tout récemment, Ceux qui se sont évaporés (Prix Michel-Tremblay, saison 2019-2020), créée par le Centre du Théâtre d’Aujourd’hui d’après une mise en scène de Sylvain Bélanger, et dont le texte est publié aux éditions Leméac. Aussi récipiendaire de la bourse d’écriture Jean-Denis Leduc 2020-2021, elle est autrice en résidence à La Manufacture, compagnie résidente de La Licorne, depuis la saison 2018-2019. Rébecca Déraspe est également la conceptrice et animatrice de Lexique de la polémique, série sur l’importance du sens des mots diffusée par la chaîne Savoir média.

    Épisode 1 – Première rencontre

    Photo de plateau – Crédit : Pascale Gauthier-D. © Théâtre de la LNI
  • Jean-Paul Eid

    Jean-Paul Eid

    Œuvrant dans le domaine de la bande dessinée et de l’illustration depuis 1985, Jean-Paul Eid se fait d’abord connaître par Les Aventures de Jérôme Bigras parues dans le magazine CROC. Reprise dans les albums Bungalopolis et On a marché sur mon gazon (Les Éditions Logiques), la série fait l’objet d’une anthologie au titre évocateur : Des tondeuses et des hommes (La Pastèque). À l’instar de sa BD Le fond du trou, un album perforé d’une couverture à l’autre permettant aux personnages de traverser littéralement l’histoire, l’auteur s’amuse à déjouer et déconstruire les codes du langage même de la BD. Si on l’associe à l’humour absurde et surréaliste, Jean-Paul Eid se montre également maître dans le récit de science-fiction. Avec le dramaturge Claude Paiement, il fait paraître le diptyque Le naufragé de Memoria. Récipiendaire des Prix Bédéïs Causa 2000 et 2004 et Prix Bédélys Québec 2004, la série sera rééditée en un seul volume sous le titre Memoria en 2020 à la Pastèque. Poursuivant sa collaboration avec Claude Paiement, il fait paraître La femme aux cartes postales (La Pastèque), un ambitieux roman graphique se déroulant à l’époque des cabarets de Montréal qui lui vaut un nouveau succès ainsi que plusieurs récompenses, dont le prix de l’ACBD pour la meilleure BD québécoise ainsi que le Grand Prix de la Ville de Québec 2017. Son dernier album, Le petit astronaute, sortira en avril 2021. À titre d’illustrateur, Jean-Paul Eid collabore ponctuellement avec des éditeurs jeunesse, des musées historiques et scientifiques ainsi qu‘avec des productions cinématographiques et télévisuelles. Une de ses illustrations a été reproduite sous forme de fresque géante à Lyon, soulignant le 400e anniversaire de la Ville de Québec. Depuis 2016, il participe à titre de chroniqueur BD à l’émission Plus on est de fous plus en lit.

    Épisode 2 – Le jeune Donald

    Photo de plateau – Crédit : Pascale Gauthier-D. © Théâtre de la LNI
  • Christine Lamer

    Christine Lamer

    Comédienne, animatrice et auteure, Christine Lamer se révèle comme écrivaine en 2003 avec Nom d’une Bobinette : 50 ans déjà!, récit de sa vie dont le titre est un clin d’oeil à cette fameuse marionnette derrière laquelle elle a débuté sa carrière télévisuelle, au sein de la légendaire émission jeunesse Bobino. Le public découvre ensuite une véritable romancière à travers les livres qui suivent (Kateri, Angélique, Tiffany ou encore Bouquet garni, Éditions Recto-Verso). Plus récemment, après Le seizième roman (Éditions Hurtubise) paru en 2019, Christine Lamer nous offre en ce début d’année 2021 Téléroman-saison1 (Éditions Hurtubise). En plus d’être écrivaine à temps plein, celle qu’on a pu voir jouer notamment dans L’Or du temps et Marisol et à l’animation d’émissions télé (Les anges du matin, Les Christine…) et radiophoniques joue toujours au théâtre.

    Épisode 3 – Pour le meilleur et pour le pire

    Photo de plateau – Crédit : Pascale Gauthier-D. © Théâtre de la LNI
  • Louise Portal

    Louise Portal

    Comme elle l’écrit elle-même, « l’Actrice, la Chanteuse et l’Écrivaine sont les différentes femmes qui s’expriment sous l’identité de Louise Portal. » Plusieurs honneurs, prix et distinctions lui ont d’ailleurs été décernés pour son travail au cinéma et à la télévision, ses écrits et ses disques. Après Jeanne Janvier en 1981 (Libre Expression), récit tiré de ses cahiers intimes de 18 à 30 ans, «l’Écrivaine» s’affirme en 2001 par son premier roman, L’Enchantée – Récit d’une quête (éditions Québec- Amérique). Offrant en 2002 Cap-au-Renard (Éditions Hurtubise HMH), elle publie plusieurs autres romans avant d’en dévoiler le second volet en 2010 sous le titre La Promeneuse du Cap, pour enfin clore sa trilogie gaspésienne avec Les sœurs du cap (Éditions Hurtubise HMH). Louise Portal nous offre également Pauline et moi ainsi que Le journal de ma vie et Seules, ces femmes que j’aime ( Éditions Druide) et prend part à des collectifs avec Aimer encore et toujours, Un été, trois grâces, et Une incorrigible passion (Éditions Fidès), en plus de signer plusieurs albums jeunesses. Quant à «L’Actrice», formée au Conservatoire d’Art dramatique de Montréal et trois ans d’ateliers auprès de Warren Robertson, éminent professeur de l’ACTOR Studio de New-York, elle s’illustre depuis 1970, tant sur scène qu’au petit et grand écran. Parmi près d’une quarantaine de séries et téléromans, notons Graffiti, Le volcan tranquille, Diva, Fortier, Caserne 24, Emma, Tabou, Nos étés, Toute la vérité, Destinées, 19-2, 30 vies, ou encore plus récemment Ruptures, Trop et Cheval-serpent. Au cinéma, sa filmographie contient aussi une quarantaine de titres, dont entre autres Cordélia (réalisé par Jean Beaudin, 1979), Le Déclin de l’empire américain (réalisé par Denys Arcand, 1986), Full Blast (réalisé par Rodrigue Jean, 1998), Les invasions barbares (réalisé par Denys Arcand, 2002), Paul à Québec (réalisé par François Bouvier, 2014), Il pleuvait des oiseaux (Louise Archambault, 2018) ou encore Le guide de la famille parfaite (réalisé par Ricardo Trogi, 2020).

    Épisode 8 – En Résidence

    Photo de plateau – Crédit : Pascale Gauthier-D. © Théâtre de la LNI
  • Francis-William Rhéaume

    Francis-William Rhéaume

    Comédien de formation, diplômé de l’École nationale de théâtre du Canada en 2009, Francis- William Rhéaume est un créateur polyvalent. Artiste visuel, il s’adonne aussi à la poterie et à l’écriture. On le retrouve dans le paysage culturel également en tant que concepteur vidéo pour le théâtre ou encore illustrateur, ayant notamment réalisé les illustrations de l’album pour enfants La grève des câlins, écrit par Simon Boulerice (Les Éditions de la Bagnole, 2020). Auteur, il crée, en 2013, un projet Source Libre, une expérience d’écriture théâtrale à 24 auteurs s’étalant sur quelques mois et présente une première création théâtrale, Copié-Collé, dans le cadre du festival Zoofest 2018. Comme acteur, on a pu le voir au théâtre (Dans le champ amoureux, mise en scène de Frédéric Blanchette, Yvonne, princesse de Bourgogne, mise en scène de Pier-Karl Tremblay, Programme double : théâtre viril et sportif, du théâtre LA45, Le Bossu : les aventures de Lagardière, mise en scène de Frédéric Bélanger…) et au cinéma (Nous sommes les autres, réalisé par Jean-François Asselin, De père en flic 2, réalisé par Émile Gaudreault, Le Mirage, réalisé par Ricardo Trogi). À la télé, après des séries telles que Au secours de Béatrice, Olivier, Lâcher prise, Les bogues de la vie ou encore 5e rang, on le retrouve dans la distribution de Bête noire, nouvelle série réalisée par Sophie Deraspe et diffusée par Séries Plus.

    Épisode 7 – Héritage

    Photo de plateau – Crédit : Pascale Gauthier-D. © Théâtre de la LNI
  • Marc Séguin

    Marc Séguin

    Diplômé en beaux-arts de l’Université Concordia, Marc Séguin est un artiste multidisciplinaire, à la fois peintre, écrivain et cinéaste. D’abord reconnu comme artiste visuel, ses œuvres sont exposées dans plusieurs institutions muséales reconnues à travers le monde, dont le Musée d’art contemporain de Montréal et le Musée national des beaux-arts du Québec. Ses estampes et ses peintures se trouvent dans de nombreuses collections d’entreprises canadiennes et chez d’importants collectionneurs privés du Québec, du Canada et des États-Unis. Il a également tenu plus de vingt expositions personnelles et participé à autant d’expositions de groupe et de foires internationales à Madrid, Barcelone, Venise, Berlin, Cologne, New York, Miami, Chicago, Bruxelles et Namur. Il s’affirme en tant qu’auteur en 2009 par la parution de son premier roman, La foi du braconnier (Leméac Éditeur), qui lui vaut le Prix littéraire des Collégiens et une nomination au Grand prix des libraires et au Grand Prix Littéraire Archambault. Suit les romans Hollywood en 2012 et Nord Alice en 2015, tous deux finalistes au Prix des libraires (Leméac Éditeur), Les repentirs en 2017 (Québec-Amérique) et dernièrement, en 2020, Jenny Sauro (Leméac Éditeur). En 2016, il dévoile Stealing Alice, premier long métrage de fiction dont il signe le scénario et la réalisation. Il réalise l’année suivante le documentaire La ferme et son État, un portrait actuel des forces vives et des aberrations en agriculture au Québec.

    Épisode 5 – L’Ancien Testament

    Photo de plateau – Crédit : Pascale Gauthier-D. © Théâtre de la LNI
  • Jocelyn Sioui

    Jocelyn Sioui

    Jocelyn Sioui s’attribue le titre d’auteur-concepteur-interprète. Aimant l’idée de faire du théâtre comme on fait du rock, créateur et rassembleur, il est membre fondateur de Belzébrute, qui se définit comme un band de théâtre. À travers ses créations «à grand déploiement et à petit budget», le band explore avec énergie lumineuse et désinvolture le théâtre d’objets, la marionnette, le jeu masqué, la poésie de l’image et le théâtre d’ombres. Truffés de références, d’imagination, d’audace et d’ingéniosité, leurs spectacles ne connaissent pas de frontière. Les œuvres de Jocelyn Sioui ont pu être appréciées un peu partout au Canada et en France. Auteur-concepteur-interprète de Shavirez, le tsigane des mers (2008), Manga (2011) et de Mr P (2013), il fait preuve d’une démarche originale qui lui a valu de nombreuses distinctions, dont le grand prix du jury au OFF/Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes de Charleville-Mézière lors du passage de Shavirez en 2013. En plus d’être marionnettiste, dramaturge, comédien et auteur, il est aussi fondateur et directeur du OUF! Festival Off Casteliers, un festival consacré aux arts de la marionnette qui est devenu le plus grand rassemblement de marionnettistes au Canada. Jusqu’au projet Mononk Jules, l’artiste ne s’était que très peu affiché en tant qu’artiste autochtone. Mononk Jules fait l’objet d’une publication sous forme d’essai biographique mariant nouvelle, journal personnel, archives, bande dessinée et légendes, paru en octobre 2020 (Éditions Hannenorak). Cette plongée au cœur de l’histoire autochtone du 20e siècle est également une œuvre théâtrale qu’il développe actuellement en résidence de création au Théâtre Aux Écuries. Ce sera le premier spectacle solo de Jocelyn Sioui.

    Épisode 9 – Déliter

    Photo de plateau – Crédit : Pascale Gauthier-D. © Théâtre de la LNI

Les improvisateur·rice·s

  • Frédéric Barbusci

    Frédéric Barbusci

    Frédéric Barbsuci est fondateur des Productions de L’Instable, à qui l’on doit notamment les spectacles Parc, Zitto!, Monochromie, Dompteur, Trois ou encore Masse. Joueur officiel de la Saison de la Coupe Charade de la LNI depuis 2005, il est récipiendaire de dix trophées (Pierre-Curzi pour la Recrue de l’année, Robert-Gravel pour le Champion compteur, Marcel-Sabourin pour le joueur le plus apprécié de ses pairs et le tout premier trophée Robert-Lepage de la meilleure improvisation de la saison avec ses comparses Guy Jodoin et Mathieu Lepage). On a également pu voir le comédien et improvisateur à l’œuvre dans d’autres productions du Théâtre de la LNI telles que La LNI s’attaque aux classiques et La LNI s’attaque au cinéma. Pendant cinq ans, il a animé et écrit l’émission jeunesse Pseudo Radio à Radio-Canada pour laquelle il a reçu une nomination aux Prix Gémeaux dans la catégorie « Meilleure animation jeunesse ». L’année suivante, il est à nouveau nommé dans la même catégorie pour l’animation de Mission Mayday. À la télévision, il a participé, entre autres, aux séries Ayoye, Casting, Les 4 coins et Pure laine. Plus récemment, il était de la série La Pratique du loisir au Canada et District 31. Aussi, Frédéric Barbusci est créateur et animateur des balados Pas d’Impro et Pod Problème, est auteur du livre jeunesse Le Manuscrit, est l’un des scénaristes de l’émission Camping de l’ours (VRAK) et est l’un des six cofondateurs de la troupe de théâtre spontané Cinplass.

    Épisode 4 – Mascarade

    Photo de plateau – Crédit : Pascale Gauthier-D. © Théâtre de la LNI
  • Chantal Baril

    Chantal Baril

    En 2021 Chantal commence sa 40e année de carrière. Après des études au Conservatoire d’art dramatique de Montréal, elle évolue autant en théâtre, en impro, à la télé, en doublage et touche un peu au cinéma. À la LNI, elle fait partie de l’équipe des Verts à partir de 1986, année où elle sera récipiendaire du trophée Pierre-Curzi de la Recrue de l’année. Elle termine sa carrière au sein de la LNI en 1999 et est intronisée au Temple de la renommée en 2010. Le théâtre tient une grande place dans sa carrière. De 1992 à 1997, est une fidèle du Théâtre Expérimental dirigé à l’époque par Robert Gravel (Thérèse, Tom et Simon, Il n’y a plus rien, L’homme qui n’avait plus d’amis…). Elle est dirigée par René Richard Cyr (Disparu.e.s, Caligula, Intouchables, Minuit Chrétien, L’école des femmes), Michel Poirier (Nelson, Femme cherche homme désespérément, Coco Chatel…), Marie-Hélène Gendreau (Les enfants), Martine Beaulne (Août – un repas à la campagne), Claude Poissant (Je voudrais me déposer la tête, Crime contre l’humanité…) ainsi que par Serge Denoncourt, Pierre Bernard, Denis Marleau, Monique Duceppe… Elle a joué sur pratiquement toutes les scènes à Montréal (Duceppe, TNM, Théâtre d’Aujourd’hui, Espace Go… et en région). À la télé, elle participe à plusieurs séries dont Alerte Amber, Discussions avec mes parents, En famille, Madame Lebrun… Un rôle marquant à la télé fut celui de Roxanne dans la comédie Km/H, ou encore plus récemment celui de Francine dans Faits divers 2. Le doublage est toujours présent, étant notamment la voix de Patty et Milhouse dans Les Simpsons et celle de Catherine O’Hara dans Schitt’s Creek.

    Épisode 8 – En Résidence

    Photo de plateau – Crédit : Pascale Gauthier-D. © Théâtre de la LNI
  • Sophie Cadieux

    Sophie Cadieux

    Artiste au pluriel, Sophie Cadieux a tracé son propre chemin dans l’espace théâtral montréalais en alignant plus d’une trentaine de titres. Créatrice réfléchie et audacieuse, c’est au cours d’une résidence de trois ans au théâtre Espace Go que la comédienne pose un regard sur son rôle d’artiste, sur sa vie de femme-citoyenne, et aussi sur la trace qu’elle laisse à travers les traces des autres. C’est en 2014 qu’elle y signe sa première mise en scène de la pièce intitulée Tu iras la chercher et c’est en 2016 qu’elle est l’heureuse récipiendaire du Prix de la critique de l’Association québécoise des critiques de théâtre (AQCT) pour la meilleure interprétation féminine lors du spectacle 4:48 Psychose, où elle livre une performance à couper le souffle. Elle est cofondatrice du Théâtre de la banquette arrière, compagnie dont elle a aussi été codirectrice artistique et dont la démarche donne naissance à des créations contemporaines et à une écriture d’acteurs où se côtoient ludisme et engagement. Excellente improvisatrice, c’est en début de carrière que Sophie Cadieux est récipiendaire du Trophée Pierre-Curzi de la Recrue de l’année, remis dans le cadre de la Saison de la Coupe Charade de la LNI. Au sein du Théâtre de la LNI, elle participe également à la première édition des Laboratoires de la LNI, en 2015. Au petit écran, on a pu apprécier l’étendue de son talent d’interprète dans plusieurs séries québécoises (Rumeurs, Les Lavigueur, la vraie histoire, Stan et ses stars, Watatatow, Lâcher prise…), mettant son talent d’improvisatrice également à profit dans la nouvelle sitcom Rue King (TVA, Club Illico). Au cinéma, elle a notamment fait partie de la distribution des films La vallée des larmes de Maryanne Zéhil, Funkytown de Daniel Roby, Tromper le silence de Julie Hivon, Jaloux de Patrick Demers, Les Rois mongols de Luc Picard, ainsi que du court métrage Quelqu’un d’extraordinaire, de Monia Chokri.

    Épisode 1 – Première rencontre

    Photo de plateau – Crédit : Pascale Gauthier-D. © Théâtre de la LNI
  • Sophie Caron

    Sophie Caron

    Diplômée en Interprétation à l’École supérieure de théâtre de l’UQAM en 1998, Sophie Caron a touché à la télévision, au cinéma et au théâtre. Elle a certes fait sa marque dans le monde de l’improvisation, approchant bientôt 25 Saisons de la Coupe Charade au sein de la LNI et étant encore à ce jour la détentrice du record du plus grand nombre de Coupes Charade remportées en carrière. En 2010 et 2011, elle devient la première femme à remporter un Grand Duel de la LNI. Aussi reconnue pour sa belle voix, Sophie est membre des Wonder-Trois-Quatre, redoutable groupe de chansons improvisées. Au petit écran, elle participe entre autres à Lâcher prise, District 31, Les Pêcheurs, Les enfants Roy, Lourd, Dans une galaxie près de chez vous et Discussion avec mes parents. Au cinéma, elle est notamment de la distribution de Filière 13 (réalisé par Patrick Huard), Starbuck (réalisé par Ken Scott) et Mon ami Walid (réalisé par Adib Alkhalidey). Sophie signe également la mise en scène du spectacle d’humour Les 4 haïssables, créé par Mathieu Gratton en 2016. Au sein du Théâtre de la LNI, outre les matchs d’impro, la comédienne et improvisatrice participe à diverses productions telles que La LNI s’attaque aux classiques, La LNI s’attaque au cinéma et La LNI tue la une ! – Actualités improvisées. Collaborant également en tant que formatrice, elle est aussi professeur à l’École d’impro de la LNI.

    Épisode 6 – Le combat contre l’Ordinaire

    Photo de plateau – Crédit : Pascale Gauthier-D. © Théâtre de la LNI
  • Salomé Corbo

    Salomé Corbo

    Depuis sa sortie du Conservatoire d’art dramatique de Montréal, Salomé demeure un visage familier de la télévision québécoise, de son personnage de Caroline dans Unité 9 à celui de Deli Bacon dans Ayoye, rôle pour lequel elle a d’ailleurs été nommée aux Gémeaux dans la catégorie « meilleure interprétation, premier rôle, émission ou série jeunesse ». Outre ses participations aux séries Toute la vérité, Les États-humains, 30 vies, Unité 9 ou encore Ruptures, elle est de la distribution de la populaire série jeunesse de Télé-Québec Les Mutants. Salomé touche à l’animation avec la série L’insomniaque, à ICI Radio-Canada Sport, et Avec pas d’match, aux côtés de Nicolas Pinson à RDS. En tant que chroniqueuse, notons sa participation à Les Échangistes (ICI Radio-Canada Télé) ainsi qu’aux émissions radiophoniques Parasol et gobelets et L’Effet Pogonat (ICI Radio-Canada Première). Aussi présente au théâtre (L’Avare, L’incompréhensible vérité du maître, Dave veut jouer Richard III, Collection printemps-été…), elle collabore à différentes productions du Théâtre de la LNI, telles que La LNI s’attaque aux classiques, La LNI s’attaque au cinéma et La LNI tue la une ! – Actualités improvisées. Salomé Corbo est redoutable en situation de match d’impro : joueuse officielle de la Saison de la Coupe Charade de la LNI depuis 2001, elle récolte les honneurs, devenant notamment en 2014 la deuxième femme de l’histoire de la LNI à obtenir le trophée Beaujeu pour le/la joueur·euse le/la plus étoilé·e. Elle remporte également le trophée Yvon-Leduc pour le meilleur usage de la langue française en 2006 et, en 2018, le trophée Robert- Gravel, remis à la meilleure compteuse. Elle met d’ailleurs son talent au service de plusieurs ligues d’improvisation. Salomé touche également à la mise en scène de spectacles et est aussi porte-parole de La lecture en cadeau de la Fondation pour l’alphabétisation.

    Épisode 3 – Pour le meilleur et pour le pire

    Photo de plateau – Crédit : Pascale Gauthier-D. © Théâtre de la LNI
  • LeLouis Courchesne

    LeLouis Courchesne

    LeLouis Courchesne coanime et signe la conception de la nouvelle émission humoristique Les Doubleurs, à Tou.tv. Aussi comédien, auteur et chroniqueur, LeLouis est connu du grand public pour ses interventions à l’émission Entrée Principale. À la télévision, il a aussi incarné Sylvain dans la série jeunesse Camping de l’ours, à Vrak TV. Vous avez pu le voir aussi dans Web Thérapie, La fouille, Quarts de vies et dans Gros Titres, où il a été chroniqueur. Finissant de la cuvée 2001 de l’École nationale de l’humour, LeLouis a participé au Festival JPR, au Grand Rire Bleu et à l’émission En Route Vers mon Premier Gala, où on lui a remis la Bourse du maire pour ses prestations. Joueur d’improvisation aguerri, il fait son entrée à la LNI en 2011 en tant que joueur officiel de la Saison de la Coupe Charade, alors qu’ il remporte le trophée Pierre-Curzi de la Recrue de l’année. Il participe également à d’autres productions du Théâtre de la LNI, dont La LNI s’attaque aux classiques, La LNI s’attaque au cinéma et La LNI tue la une! – Actualités improvisées. Parallèlement à sa carrière de comédien, LeLouis a également collaboré comme auteur à plusieurs projets télé dont Les Suppléants, Cochon dingue, Mammouth, SNL Québec, Testé sur des humains, JAM, Le Nouveau Show, Le Gala des Oliviers et les Prix Gémeaux.

    Épisode 1 – Première rencontre

    Épisode 7 – Héritage

    Photo de plateau – Crédit : Pascale Gauthier-D. © Théâtre de la LNI
  • Noémie Godin-Vigneau

    Noémie Godin-Vigneau

    Noémie Godin-Vigneau s’intéresse depuis son jeune âge aux multiples facettes du jeu. Diplômée en interprétation à l’École nationale de théâtre du Canada en 1997, elle participe depuis à de nombreux projets, tant sur scène qu’à l’écran. Au théâtre, elle joue entre autres dans Les Trois Sœurs de Tchekov dans une mise en scène de René Richard Cyr (TNM 2020), Le Petit Arturo, d’Ariel Ifergan (Centre Segal 2018), Yen de Ana Jordan, mise en scène par Simon Traversy (Petite Licorne, 2017), Le dernier feu de Dea Loher (UBU, Espace Go, 2013) et Les femmes savantes de Molière (UBU, TNM, 2012), deux mises en scène de Denis Marleau et Stéphanie Jasmin. Elle se frotte aussi à la danse grâce aux projets S’envoler, de la chorégraphe Estelle Clareton (CEC 2010-2012), Anima de 4 DART et Johanne Madord (Fonderie Darling 2002) et 24 Caprices de Manon Oligny (2001-2003). À la télévision elle est de la distribution de L’Échappée (2021), District 31 ( 2020), Ruptures III-IV (2019), les 5 premières saisons de O’, Vertige, La promesse, Bunker et Diva. Au cinéma, on peut voir la comédienne dans les films Cîmes de Daniel Deigle (2019), Une Colonie de Geneviève Dulude-Decelle (2019), Le météore de François Delisle (2012), Camion de Rafaël Ouellet (2011), The Kate Logan affair de Noël Mitrani (2009) ainsi que Nouvelle-France de Jean Beaudin (2003). Elle explore aussi le travail d’improvisatrice et participe à la Saison de la Coupe Charade de la LNI (2001), aux tournois d’impro-cirque (Tohu 2019) et est choriste substitute au sein du groupe de musique improvisée Wonder-Trois-Quatre (2016-2020).

    Épisode 7 – Héritage

    Photo de plateau – Crédit : Pascale Gauthier-D. © Théâtre de la LNI
  • Guy Jodoin

    Guy Jodoin

    Comédien et animateur, Guy Jodoin est une figure bien connue de la télévision québécoise. Après une première saison complète en 1999, Guy Jodoin effectue son grand retour sur la patinoire de la LNI à la Saison de la Coupe Charade 2018. À la Saison de la Coupe Charade 2020, il remporte le nouveau trophée Robert-Lepage de la meilleure improvisation de la saison avec ses comparses Frédéric Barbusci et Mathieu Lepage. À la télévision, outre son célèbre rôle du Capitaine Patenaude au sein de la légendaire série Dans une galaxie près de chez vous, on peut voir le comédien dans La dérape, À la Valdrague, Les pêcheurs, Karl et Max, Les jeunes loups, Rumeurs, Toute la vérité, Tactik ou encore M’entends-tu?. Au cinéma, il est notamment de Ego Trip, Antoine et Marie, À vos marques… Party I et II, Contre toute espérance et Mon ami Walid. Véritable touche à tout, il anime non seulement à la télévision (Sucré Salé, Le Tricheur), mais aussi à la radio de CKOI. Guy a foulé les planches de plusieurs théâtres en jouant dans, entre autres, Couteau (Théâtre PàP), Le Bourgeois gentilhomme (TNM), Les fourberies de Scapin (Théâtre du Rideau Vert), Elling (Compagnie Jean-Duceppe) ou encore Nos Femmes (Compagnie Jean-Duceppe). Plus récemment, il était de Bilan (TNM) et Les Voisins (mis en scène par André Robitaille). Enfin, il signe également la mise en scène de spectacles d’humour dont celui du duo Dominic et Martin pour leur dernier spectacle Fou et, plus récemment, celui de Jean-François Mercier, Subtil, sensible et touchant.

    Épisode 6 – Le combat contre l’Ordinaire

    Photo de plateau – Crédit : Pascale Gauthier-D. © Théâtre de la LNI
  • Eve Landry

    Eve Landry

    Eve débute sa carrière principalement au théâtre en s’entourant de metteurs en scène et artistes talentueux tels que Benoît Vermeulen, Olivier Choinière, Marc Beaupré, René Richard Cyr, Christian Lapointe. Elle est dirigée par Sylvain Bélanger dans le magnifique J’accuse d’Annick Lefebvre et était sur la scène d’Espace Libre dans la pièce Bébés. Eve s’est fait remarquer du grand public grâce à son rôle de Jeanne Biron dans Unité 9. Nos plus petits la connaissent plutôt sous les apparences de Liliwatt, la sorcière qu’elle interprétait dans Salmigondis. Au cinéma, elle fait une apparition dans Dédé à travers les brumes de Jean-Philippe Duval. On la revoit au grand écran dans Il pleuvait des oiseaux de Louise Archambault. En 2020, elle est de la distribution de la série Épidémie à TVA et de M’entends-tu? à Télé-Québec. À l’automne 2020, on la retrouve également sur les planches du Théâtre du Nouveau Monde pour une représentation unique du Prélude à La Nuit des Rois.

    Épisode 9 – Déliter

    Photo de plateau – Crédit : Pascale Gauthier-D. © Théâtre de la LNI
  • Mathieu Lepage

    Mathieu Lepage

    Diplômé en 2007 de l’École supérieure de théâtre de l’UQAM, Mathieu Lepage est interprète multidisciplinaire. À la télévision, vous avez vu Mathieu Lepage dans 5e Rang, District 31, Les beaux malaises et Marche à l’ombre. Sur le web, il jouait dans Le chum de ma mère est un extraterrestre (nomination Gémeaux 2013). Au cinéma, Mathieu incarne M. Gravel dans Pieds nus dans l’aube de Francis Leclerc ainsi que Michel « Willie » Lamothe dans Gerry, d’Alain Desrochers. Il est aussi de Nelly d’Anne Émond et de À tous ceux qui ne me lisent pas, de Yan Giroux. Sur scène, il était de Cantate de guerre, Noces de Sang et Bang Bang Love. Il a défendu les rôles de Maurice dans Sylvie aime Maurice au Théâtre La Licorne et de Rank dans la pièce Une Maison de poupée d’Henrik Ibsen à la Salle Fred-Barry. Improvisateur d’expérience, Mathieu joue à la LIM et est joueur officiel au sein de la LNI depuis la Saison de la Coupe Charade 2013. À la saison 2020, il est l’un des trois récipiendaires du tout premier trophée Robert-Lepage de la meilleure improvisation de la saison, avec ses comparses Frédéric Barbusci et Guy Jodoin. Il participe à d’autres productions du Théâtre de la LNI telles que La LNI s’attaque au cinéma, La LNI s’attaque aux classiques et L’Usine de théâtre potentiel et est récipiendaire d’une bourse Résidence de création en improvisation théâtrale qui l’a mené à Paris en 2018. Mathieu termine également sa spécialisation en scénarisation d’une comédie télévisée à l’ÉNH tout en travaillant au développement de plusieurs projets pour la télévision et le web avec Pixcom et St-Laurent TV.

    Épisode 9 – Déliter

    Photo de plateau – Crédit : Pascale Gauthier-D. © Théâtre de la LNI
  • Nicolas Michon

    Nicolas Michon

    Diplômé de l’École de théâtre professionnel du Collège Lionel-Groulx en théâtre musical, en 2007, Nicolas Michon n’hésite pas à plonger tête première dans plusieurs projets divers. Au théâtre, on a pu le voir dans L’Opéra de Quat’sous, mise en scène de Brigitte Haentjens et Les événements, monté par Denis Bernard. Plus récemment, il reprenait Fredy, théâtre documentaire écrit par Annabel Soutar et mis en scène par Marc Beaupré. Nicolas cosigne, avec Florence Longpré, le texte et la mise en scène de Chlore, joué à la Petite Licorne, au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui ainsi qu’au Centaur dans sa version anglaise et Sylvie aime Maurice, présenté dans la grande salle de La Licorne et constituant sa première mise en scène solo. À la télévision, on a pu le voir dans District 31, L’Échappée, Mon ex à moi, La vie parfaite, Nous avons les images, Les Boys, Les Invincibles ou encore lors du National d’impro Juste pour rire 2017, diffusé à Télé-Québec. Nicolas incarne Marcel dans M’entends-tu?, série pour laquelle il gagne le Gémeaux du «Meilleur texte: comédie» avec ses coautrices Florence Longpré et Pascale Renaud-Hébert. M’entends-tu? remporte également les trophées de «Meilleure série comique» au Festival Séries Mania en France et au Banff World Media Festival. Improvisateur au sein de différentes ligues, il fait son entrée à titre de joueur régulier de la LNI à la Saison de la Coupe Charade 2020.

    Épisode 5 – L’Ancien Testament

    Photo de plateau – Crédit : Pascale Gauthier-D. © Théâtre de la LNI
  • Marie Eve Morency

    Marie Eve Morency

    Diplômée en jeu à l’École supérieure de théâtre de l’UQAM, Marie Eve Morency se démarque dans le domaine de l’improvisation à Montréal depuis plus de 15 ans. Elle fait son entrée en tant que joueuse régulière de la Saison de la Coupe Charade de la LNI en 2016, remportant le trophée Pierre-Curzi pour la Recrue de l’année. La comédienne participe à d’autres productions du Théâtre de la LNI, dont La LNI s’attaque aux classiques, La LNI s’attaque au cinéma et La LNI tue la une!– Actualités improvisées. Au théâtre, elle foule notamment les planches du Monument National et du Prospero. À la télé, son talent d’improvisatrice se fait remarquer dans la nouvelle sitcom Rue King (TVA, Club Illico). Elle est aussi de la distribution de la série jeunesse Les Sapiens, diffusée depuis 2018 sur les ondes de ICI Radio-Canada Télé. On a aussi pu la voir dans Nuit de Peur de Patrick Senécal à Vrak, ainsi que dans le National d’impro Juste pour rire 2017 à Télé-Québec. Elle collabore aussi à plusieurs sketchs comme comédienne ou auteure pour des émissions de variétés telles que Faites-Moi Rire, le Ti-Mé Show, la Semaine des 4 Julie, le Show de Rousseau et Sans Rancune.

    Épisode 4 – Mascarade

    Photo de plateau – Crédit : Pascale Gauthier-D. © Théâtre de la
  • Laurent Paquin

    Laurent Paquin

    Laurent Paquin lance son premier one-man-show, Première Impression, en 2001 et charme le public québécois. En 2006, l’humoriste présente son deuxième spectacle solo, Tout est relatif, qui remporte un succès retentissant. Ce spectacle est récompensé de deux Olivier pour le Spectacle d’humour et Auteur de l’année. Lancé en 2013, son troisième one-man-show, L’Ereure est humaine, cumule plus de 150 000 billets vendus et 250 représentations. Improvisateur de grand talent, il intègre officiellement la LNI lors de la Saison de la Coupe Charade 2002, puis de 2007 à 2017. Au théâtre, Laurent joue dans la pièce L’Emmerdeur et dans la comédie musicale à grand déploiement Chicago, présentée à Montréal et Paris. À la télévision, il joue dans Histoires de filles pendant les six dernières saisons, dans les deux dernières saisons de Caméra Café et dans les Bye Bye 2013, 2014 et 2015. Au grand écran, il est de la distribution de Il était une fois Les Boys. Aussi, il anime ou coanime divers galas, dont le Gala des Jutra (2014), le Gala des Olivier (2015) et plusieurs Galas Juste pour Rire. En publicité, tout le monde se souviendra de Bertrand le castor, auquel il prête sa voix pendant plus de trois ans pour le compte de Bell. À la radio, il est un des animateurs les plus populaires de la région métropolitaine lorsqu’il anime Debout Montréal à CKOI de 2009 à 2012. À l’été 2012, il réalise son rêve en lançant son premier album musical, Laurent Paquin chante Laurent Paquin. Depuis janvier 2021, on peut le voir aux côtés de Geneviève Alarie dans Je t’aime, série de courtes capsules humoristiques sur le couple diffusée sur Tou.tv, dont il est aussi l’auteur.


    Épisode 3 – Pour le meilleur et pour le pire

    Photo de plateau – Crédit : Pascale Gauthier-D. © Théâtre de la LNI
  • Joëlle Paré-Beaulieu

    Joëlle Paré-Beaulieu

    Diplômée de l’École de théâtre professionnel du Collège Lionel-Groulx, Joëlle Paré-Beaulieu est de la distribution de 5e rang, de L’effet secondaire et de la nouvelle série Six degrés. Vous l’avez aussi vue dans L’Échappée et dans Ruptures. Elle est également collaboratrice à l’émission Ouvrez les guillemets, animée par François Morency. Elle a joué dans les webséries 7$ par jour, Pitch, L’ascenseur, Soupers de filles (nomination Gémeaux 2015), La pratique du loisir au Canada (nomination Gémeaux 2017) et Les Éphémères (récipiendaire Gémeaux 2019). Au cinéma, Joëlle était de Qu’est-ce qu’on fait ici, de Julie Hivon (nomination Jutra 2015), Stealing Alice de Marc Séguin et La femme de mon frère de Monia Chokri. En 2015, Joëlle remporte le Grand Créa Artisan, dans la catégorie interprétation pour la campagne Le visage de la pauvreté change de la Grande Guignolée des médias. Improvisatrice chevronnée, Joëlle devient joueuse officielle de la Saison de la Coupe Charade de la LNI en 2008 et remporte diverses récompenses individuelles. Depuis, elle collabore à diverses autres productions du Théâtre de la LNI, telles que La LNI s’attaque au cinéma, La LNI s’attaque aux classiques et L’Usine de théâtre potentiel.

    Épisode 5 – L’Ancien Testament

    Photo de plateau – Crédit : Pascale Gauthier-D. © Théâtre de l
  • Luc Senay

    Luc Senay

    Luc Senay a pris part à une centaine de projets en tant qu’acteur, improvisateur, animateur, metteur en scène, directeur artistique et scénariste. Il a joué dans une quinzaine de films (Menteur, La Bolduc, Chorus, Le sens de l’humour, Filière 13, De père en flic, Cheech, Saints-Martyrs-des-Damnés…), une trentaine de productions théâtrales (Ladies Night, La vieille demoiselle, Coin St-Laurent, Les funérailles de Jerry, Les fourberies de Scapin…) et dans une vingtaine de séries télé (Mon fils, 5e rang, Faits divers 2, Victor Lessard, Les pays d’en haut, Les disparus… ). Il a mis en scène des grands noms de l’humour et a assuré la direction artistique de soirées d’envergure. Il partage son savoir en faisant émerger le talent de ses étudiants, ici et à l’étranger, en humour et en impro. Entre 1987 et 2010, il œuvre au sein de la LNI en tant que joueur, entraîneur et arbitre, étant par la suite intronisé au Temple de la renommée, en 2017. Luc Senay est un artiste complet, généreux et ouvert. Il aime se mettre au service de l’histoire, en complicité avec les équipes de création, qu’importe le chapeau arboré.

    Épisode 8 – En Résidence

    Photo de plateau – Crédit : Pascale Gauthier-D. © Théâtre de la LNI
  • Marc St-Martin

    Marc St-Martin

    Dès sa sortie de l’École nationale de théâtre du Canada, Marc St-Martin a été présent dans plusieurs séries télé, dont Quadra, Catherine et Watatatow. Il a enchaîné avec Ce soir on joue, Les Bougon, Minuit le soir, C’t’une joke, suivi par Madame Lebrun, L’Auberge du chien noir, Alex Caine – Infiltrateur, et, plus récemment, dans Caméra Café et la série M’entends-tu?. Il s’est également distingué dans plusieurs émissions jeunesse, dont la populaire Toc Toc Toc. Côté cinéma, il était, entre autres, de L’Ange de goudron, Horloge biologique et La Bolduc. Au théâtre, en plus d’être de Revue et corrigée depuis 2006, on a pu l’applaudir dans plus d’une cinquantaine de productions dont Le Désir, Pierre et Marie et le démon, Les Grandes Chaleurs, Deux hommes tous nus, Motel des brumes, As Is, Cambriolages, Les fourberies de Scapin, Les inséparables, Coup de ciseaux, Les Sunshine Boys, Scaramouche, Les trois mousquetaires, Kean et Les voisins. Il signe également quelques mises en scène, dont Les Nonnes, Vania et Sonia et Masha et Spike et le spectacle de Passe-Partout, qui sera en tournée partout au Québec dès l’automne prochain. Comme improvisateur, on a pu le voir à la LNI ainsi qu’à la LIM, où il joue depuis 2006.

    Épisode 2 – Le jeune Donald

    Photo de plateau – Crédit : Pascale Gauthier-D. © Théâtre de la LNI
  • Ines Talbi

    Ines Talbi

    À la télé, Ines Talbi est de la distribution de la série jeunesse Alix et les merveilleux pour la troisième saison. En 2019, elle fait la mise en scène et l’idéation de La Renarde : sur les traces de Pauline Julien et remporte le Félix du spectacle de l’année – interprète. Cofondatrice de la compagnie de théâtre Les Berbères Mémères, elle signe la mise en scène du laboratoire Hexakosioihexekontahexaphobie ou “Et si, si, si ?” et contribue à plusieurs projets théâtraux tels que Les histoires de partir, Trois, Chante avec Moi et À te regarder, ils s’habitueront. Ines est également au petit écran dans Toute la vie, Fatale-Station, File d’attente, Rupture IV et Nouvelle adresse III. Auteure-compositrice-interprète, elle sort son premier album, Boarding Gate, en 2012 et a depuis collaboré avec notamment Oxmo Puccino et Pierre-Philippe « Pilou » Coté. Ines a aussi contribué à Lomax (Betty Bonifassi) et a cosigné la bande originale du spectacle Réversible.

    Épisode 2 – Le jeune Donald

    Photo de plateau – Crédit : Pascale Gauthier-D. © Théâtre de la LNI

Les concepteur·rice·s

  • Geneviève Albert

    Geneviève Albert

    Réalisation

    Après des études en cinéma, Geneviève Albert fait ses débuts avec le documentaire Paul Hébert, le rêveur acharné. Elle se tourne ensuite vers la fiction et réalise plusieurs courts-métrages, dont Érotisse, qui se positionne bien dans les festivals à l’international. En 2012, elle s’envole vers Los Angeles pour interpréter un rôle de comédienne-camérawoman dans le spectacle IRIS du Cirque du Soleil pendant 2 ans. De retour à Montréal, elle renoue avec le cinéma et la réalisation de séries documentaires. Elle prépare actuellement le tournage de son premier long métrage de fiction, Noémie dit oui, produit par Leitmotiv, et travaille à l’adaptation cinématographique de la pièce Dimanche Napalm de Sébastien David. Avec le Théâtre de la LNI, elle collabore à titre de cinéaste à La LNI s’attaque au cinéma en 2018 et participe à titre d’entraîneure à la Saison de la Coupe Charade 2019.

    Crédit photo : Simon Goupil
  • Éric Desranleau

    Éric Desranleau

    Musique originale

    Éric Desranleau est un multi-instrumentiste autodidacte en plus d’accumuler les tournées à travers le Québec, le Canada, l’Europe et les États-Unis soit en tant que chansonnier solo, soit en accompagnant divers groupes de musique. Il œuvre en tant que compositeur pour des troupes de théâtre, des humoristes et pour la télévision. On a pu le voir évoluer, entre autres, avec Mes Aïeux, Le Théâtre de la LNI, Danielle Martineau, Simon Boudreault ou encore Les Zapartistes. Plus récemment, on peut entendre son travail avec l’humoriste Arnaud Soly, dans des capsules web ou lors d’apparitions à la télévision, ainsi qu’avec Laurent Paquin, signant la musique de ses deux derniers spectacles en plus de la réalisation de ses albums de chansons. Éric est également directeur musical de L’Impro Cirque et du Cirque Hors Piste. Depuis une dizaine d’années, il est à la barre du groupe Wonder-Trois-Quatre, qui se spécialise dans l’art de la composition musicale en temps réel. Il poursuit également ses collaborations avec le Théâtre de la LNI, étant directeur musical de la Saison de la Coupe Charade et participant à la création des spectacles La LNI s’attaque aux classiques, La LNI s’attaque au cinéma, La LNI tue la Une !– Actualités improvisées et L’Usine de théâtre potentiel.

    Crédit photo : Pascale Gauthier-D. © Théâtre de la LNI
  • François-Étienne Paré

    François-Étienne Paré

    Idée originale et direction artistique

    François-Étienne Paré est un comédien du Théâtre de la LNI depuis 1999. Il est le directeur artistique de l’organisme depuis 2008. Titulaire d’un diplôme de maîtrise en théâtre (UQAM 2000), il est le premier récipiendaire du Grand prix d’excellence Georges Laoun pour un mémoire-création et a été nommé, en 2001, Ambassadeur de la Faculté des Arts de l’UQAM. Trois fois champion du monde et six fois champion national, il est le seul improvisateur de toute l’histoire de la LNI à avoir réussi à inscrire son nom sur tous les trophées de la ligue. Interprète au théâtre et à la télé, François-Étienne a été finaliste aux Prix Gémeaux en 2004 pour son rôle de Maxime Bujold dans Un Monde à part. Il a interprété le rôle central dans la pièce Oreille, tigre et bruit, au Théâtre d’Aujourd’hui, en 2008, et ses deux solos 16 et (3 fois 7) font 16 j’en ai assez merci et À force de compter sur quelqu’un ou quelque chose on en oublie ses tables de multiplication (texte, mise en scène et interprétation) ont été très bien reçus par la critique. Aussi animateur, il a reçu en 2001 un prix Gémeaux pour son travail à RDI Junior. François-Étienne Paré a également été chargé de cours à l’École supérieure de théâtre de l’UQAM et professeur à l’École de théâtre du cégep Saint-Hyacinthe. Auteur publié, il a aussi écrit des pièces de théâtre pour adultes et pour le jeune public, ainsi que quelques articles.

    Crédit photo : Pascale Gauthier-D. © Théâtre de la LNI

     

L’équipe de production

Directrice de production – Andréanne Simard
Direction photo et cadrageCamion productions Jonathan Charbonneau, Christian Roy et Étienne Behan-Paiement
Prise de son – Simon Lacelle
Maquillage et coiffure – Josiane Roch
Montage – Jonathan Charbonneau
Générique, graphisme et photos de plateau – Pascale Gauthier-Dionne

Merci à

Étienne De Santis-Savoie et au Collège André-Grasset, Anthony Vendrame et Poches et fils, David et toute l’équipe de Cafeteria Nonnini, Les Immeubles Grover, Caroline Lavigne et Louise Maisonneuve.

Merci à tous nos partenaires :

Druide
Fédération autonome de l'enseignement
Fonds de solidarité FTQ
La Grosse Business
Québecor
Ministère de la Culture et des Communications et Conseil des arts et des lettres du Québec
Conseil des arts de Montréal
Conseil des arts du Canada
Affaires/Arts
Patrimoine Canada