PHOTO Pascale GD © Théâtre de la LNI

L’Usine de théâtre potentiel

« Parce que la forme est contraignante, l’idée jaillit plus intense ! » 

Charles Beaudelaire

MACHINE À CONTRAINTE

Tout est mis en place pour que se déploie une œuvre de théâtre contemporain: scénographie, éclairages, costumes, trame musicale… ne manque que les personnages, l’histoire et le texte, que les comédien·ne·s-improvisateur·rice·s doivent créer en direct d’après des paramètres choisis par les spectateur·rice·s au moyen d’une plateforme interactive.

Résolument tournée vers le théâtre contemporain, chaque représentation, différente et unique, est constituée d’une seule improvisation de 90 minutes.

PHOTOS Pascale GD © Théâtre de la LNI

Fidèle à sa mission d’exploration et de transmission de l’improvisation théâtrale, le Théâtre de la LNI travaille depuis 2018 au développement de ce nouveau spectacle d’improvisation théâtrale mettant une fois de plus en lumière le talent créatif des improvisateur·rice·s québécois·e·s. Inspiré de l’Oulipo (Ouvroir de littérature potentielle), ce concept représente un grand défi de recherche et de création théâtrale pour les cinq comédien·ne·s impliqué·e·s, qui sont « comme des rats qui construisent eux-mêmes le labyrinthe dont ils se proposent de sortir ».

Cette proposition tourne autour d’une scénographie complète qui fait office de «machine à contraintes». L’acteur·rice est au coeur de ce spectacle et en développe le contenu, mais ce n’est pas lui ou elle qui en définit les paramètres. La piste dramaturgique explorée est déterminée par les spectateur·rice·s. S’enclenche alors une cascade d’éléments scéniques prévus par les concepteur·rice·s (scénographe, concepteur d’éclairage, directeur musical / compositeur…). Bref, pratiquement toute la structure de la mise en scène se déploie. Ne manque que le texte, que les acteur·rice·s doivent créer en direct, en cohérence avec la proposition scénique et dramaturgique. C’est de l’ordre de l’impossible… mais n’est-ce pas ce que le Théâtre de la LNI fait : constamment tenter de réaliser l’impossible ?

ÉTAPES DE CRÉATIONS 

Première étape - Automne 2019

Première étape - Automne 2019


Objectifs et pistes d’exploration 

Cette première étape a servi à élaborer la structure de travail et à valider et/ou invalider les intuitions de base. Nous avons travaillé sur 4 pistes dramaturgiques contemporaines différentes, offrant donc 500 combinaisons de spectacles possibles. 


Travail effectué lors de cette étape 

Rencontres préliminaires et choix dramaturgiques
Recherche et conception : éclairages, décors, accessoires, costumes, effets scéniques, musiques et interactivité
30 heures de répétitions et tests techniques préliminaires
Conception et idéation de la plateforme et présentation d’un prototype

Suivant une semaine de résidence, une représentation-test a eu lieu devant public le 20 décembre 2019 à la Maison de la culture Janine-Sutto. 

Deuxième étape - Printemps 2021

Deuxième étape - Printemps 2021

Objectifs et pistes d’exploration 

Cette étape a servi à explorer 4 nouvelles pistes dramaturgiques et à doubler le nombre de combinaisons possibles (1 000).


Travail effectué lors de cette étape 

Validation des conceptions visuelles : écrans, décors et plateforme interactive
Encodage et programmation
30 heures de répétitions et tests techniques 
Automatisation des actions (cues) par la plateforme et tests de la base de données



Maison de la culture Janine-Sutto – Montréal

Résidence de création du 31 mai au 4 juin 2021
Représentation devant public, le soir du 4 juin 2021

Carrefour international de théâtre – Québec
Représentations devant public au Théâtre La Bordée du 9 au 11 juin 2021

Troisième étape - Saison 2021-2022

Troisième étape - Saison 2021-2022


Objectifs et pistes d’exploration 

L’ultime « machine à contraintes » : 2 nouvelles pistes dramaturgiques s’ajoutent pour un total de 10 pistes dramaturgiques développées : 1 250 combinaisons possibles.

La plateforme numérique interactive prend sa forme finale qui permettra de réorganiser chaque soir les éléments scéniques de façon aléatoire, mais suivant des courbes dramatiques cohérentes proposées par les spectateurs. 


Travail à effectuer lors de cette étape 

Automatisation complète des actions (cues) rendant ainsi la plateforme autonome
Base de données en place et en fonction
Répétitions, confection, production et diffusion


Présentation du spectacle

Une première série de représentations aura lieu au théâtre Espace Libre (Montréal), du 17 janvier au 4 février 2023.


COMÉDIEN·NE·S – IMPROVISATEUR·RICE·S
Frédéric Blanchette, Mathieu Lepage, Marie Michaud, Joëlle Paré-Beaulieu, Simon Rousseau

IDÉATION ET MISE EN SCÈNE François-Étienne Paré | CONSEILS DRAMATURGIQUES Alexandre Cadieux, William Durbau | SCÉNOGRAPHIE Jonas Veroff Bouchard | CONCEPTION DES ÉCLAIRAGES Cédric Delorme-Bouchard | CONCEPTION SONORE Éric Desranleau | COSTUMES Catherine Gauthier | ASSISTANCE À LA MISE EN SCÈNE ET RÉGIE Dominique Cuerrier | COORDINATION DE PRODUCTION Andréanne Simard | DIRECTION TECHNIQUE Catherine Sabourin | INTERACTIVITÉ Folklore – Atelier numérique — Marc-Antoine Jacques, David Mongeau-Petitpas, Nicolas Roy-Bourdages


REPRÉSENTATIONS À VENIR 

17 janvier au 4 février 2023
à ESPACE LIBRE

Après y avoir créé La LNI s’attaque aux classiques (2015) et La LNI s’attaque au cinéma (2018), le Théâtre de la LNI retrouve Espace Libre pour y dévoiler son tout nouveau spectacle : après un travail de création d’un peu plus de trois ans, incluant une série de représentations au Carrefour international de théâtre à la deuxième étape de son processus (2021), L’Usine de théâtre potentiel prend son envol…

BILLETS